Wednesday, 9 April 2008

Du café Ziama au...miel blanc Oku

Il paraît que les efforts récents de l'Ethiopie de faire valoir ses droits au sujet de l'utilisation des marques de café tel que Harrar et Sidamo aient inspiré d'autres pays africains à poursuivre sur la même voie, en allant même plus loin... Ainsi, l'OAPI, l'Agence française de développement et plusieurs ministères français, se sont mobilisés et ont débloqué les fonds nécessaires à la mise en place d'un programme de création de Indication Géographique Protégée (IGP) dans plusieurs pays de l'Afrique de l'ouest. Parmi ceux-ci, on retrouve les haricots verts de Sorou, au Burkina, le miel blanc Oku, au Cameroun, et le café Ziama, en Guinée...La liste complète est ici .

Tandis que les marques de commerce et les marques de certification garantissent dans une certaine mesure l'origine, la traçabilité et la qualité des produits qu'elles accompagnent, les indications géographiques restent les seules à être liées d'une manière indissociable à des attributs et à des critères de qualité liés à l’origine des produits.

Dans son rapport sur l'évolution de la marque ingrédient de café "colombien" jusqu'à la reconnaissance de la dénomination Café de Colombia comme indication géographique par l'Union européenne, au sens du droit communautaire, le magazine de l'OMPI note:

"Dans un monde où les consommateurs exigent de plus en plus d’être informés sur les produits qui leur sont proposés, conclut‑il, les systèmes d’indications géographiques, qui offrent des garanties quant à l’origine et aux méthodes de production, ne peuvent que prospérer."

No comments: